Défiscalisation en outre-mer : Alain Juppé assure qu’il n’y aura pas de suppression

Alain Juppé lors d'une apparition publique

Dans les DOM-TOM, les contribuables ont la possibilité de jouir d’avantages fiscaux parfois plus importants que ceux relayés en France métropolitaine. Alain Juppé a donc voulu être rassurant en confirmant le maintien des réductions.

Alain Juppé maintiendrait les avantages fiscaux

Les gouvernements successifs ont fait en sorte de développer des dispositifs attractifs pour les DOM-TOM. Dans ces zones, la demande de logements n’est pas comblée à cause d’une offre trop limitée. Au fur et à mesure des campagnes politiques, des lois ont été mises en place afin de redynamiser les villes et d’attirer les investisseurs. Ces derniers ont à leur disposition la Loi Girardin, elle offre une réduction non négligeable de 48% grâce à une rentabilité autour de 4%. Nous sommes donc bien au-dessus de celle affichée par des placements bancaires. Le dispositif le plus connu concerne la Loi Pinel qui a été développée spécialement pour l’Outre-mer avec à la clé un avantage fiscal de 32% si toutefois le bien immobilier est détenu pendant 12 ans.

Les habitants ne voudraient pas que ces dispositifs de défiscalisation soient supprimés et Alain Juppé a semble-t-il entendu leur appel. Lors d’une visite à Tahiti, il a affirmé que cette méthode devait être maintenue dans les DOM-TOM.

La défiscalisation ne devrait pas être supprimée s’il est président

Le candidat engagé pour les primaires de 2017 insiste sur le fait que « des engagements seront pris ». Par conséquent, la « pérennisation de la défiscalisation » devrait combler les attentes des habitants et celles des investisseurs qui sont de plus en plus nombreux à se réfugier dans le secteur immobilier. Ce dernier permet de construire un patrimoine tout en réduisant les impôts grâce à cet outil décrit comme très utile par le maire de Bordeaux. Ce dernier a souhaité lors de son déplacement se pencher sur la sur-rémunération des fonctionnaires lorsqu’ils ont l’occasion d’exercer en Outre-mer.

Le maire de Bordeaux veut optimiser la croissance

Il est convaincu qu’il s’agit d’un moteur de la croissance, il permet d’apporter un pouvoir d’achat et d’avoir ainsi un impact positif sur la consommation. Comme c’est le cas pour la défiscalisation et les différentes formes d’investissements (neuf, ancien, monuments historiques…), le maintien est essentiel. Ces dispositifs permettent de soutenir l’activité économique. Désormais, il faudra attendre pour savoir si cette promesse se concrétisera, mais il devra dans un premier temps s’imposer lors des primaires et des élections présidentielles de 2017.

Be the first to comment on "Défiscalisation en outre-mer : Alain Juppé assure qu’il n’y aura pas de suppression"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*