L’immobilier en 2016, un regain d’intérêt pour l’investissement

Le marché de l'immobilier

2016 aura marqué le secteur de l’immobilier par ses bons chiffres de ventes. Une année que l’on peut donc considérer comme une année à fort rebond au vu des précédentes années où le secteur de l’immobilier était en berne. Voyons quelles ont été les raisons d’un tel regain d’intérêt pour le secteur de l’immobilier.

Des taux très avantageux pour investir dans l’immobilier

Il ne fait aucun doute que l’année 2016 aura plus que jamais été synonyme d’année d’investissement pour des milliers de français. Et pas n’importe quel type d’investissement puisque c’est le secteur de l’immobilier qui aura eu les faveurs des investisseurs. Les chiffres sont bel et bien là pour nous le rappeler. 2016 représente ainsi une augmentation de + 15 % sur les chiffres de ventes par rapport à l’année précédente, en l’occurrence l’année 2015.

Les raisons de ce regain d’intérêt pour l’immobilier ? Des taux très avantageux. On est passé ainsi à des taux sur 20 ans de 4,91 % en 2008 à des taux à 1,73 % en 2016. Ces taux très bas ont favorisé considérablement l’investissement dans le secteur de l’immobilier. Toutefois, il y a une autre explication à l’engouement pour l’immobilier en 2016, et celle-ci se nomme le PTZ. Le PTZ, ou Prêt à Taux Zéro, devenu plus accessible à tous du fait de ces conditions d’accès simplifiées, aura donc, lui aussi, participé à ce regain d’intérêt pour le secteur de l’immobilier.

Des lois fiscales favorables à l’investissement dans l’immobilier

L’une des lois phares qui a favorisé l’investissement dans l’immobilier est la loi Pinel. La réduction d’impôt relative à l’immobilier locatif neuf qu’apporte cette loi aura, en effet, grandement incité les gens à investir dans ce domaine. Pour rappel, cette loi est en vigueur depuis septembre 2014. Elle a succédé à la loi Duflot. Pour bénéficier de cette loi, il faut donc avoir investi après le mois de septembre de l’année 2014.

La loi Pinel concerne les logements acquis neufs, les logements en l’état futur d’achèvement, les logements que l’on fait construire, les logements anciens en passe d’être transformés en logement neuf ou encore les logements qui font l’objet de réhabilitation. Les travaux doivent être achevés dans les 30 mois suivants l’obtention du permis de construire ou suivant la date de l’acte authentique d’acquisition. Il n’est pas possible de cumuler les avantages de la loi Pinel sur plus de deux logements par an. Envie d’en savoir plus ? Lisez le blog http://actual.immo/, un blog d’actu sur l’immobilier.

Be the first to comment on "L’immobilier en 2016, un regain d’intérêt pour l’investissement"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*