Investissement immobilier en Belgique : quelle région est la plus avantageuse ?

La législation sur le crédit immobilier en Belgique a été revue de fond en comble.

La Belgique est composée de trois régions et de l’une à l’autre, il n’y a pas que la langue qui diffère. Le crédit immobilier et sa fiscalité, qui a été revue au 1er janvier 2017, ont un fonctionnement propre à chaque région.

Bruxelles, la capitale

À Bruxelles, fini le “bonus logement” et la réduction d’impôts dont il permettait de bénéficier. Toutefois, les jeunes propriétaires pourront compenser grâce à l’augmentation de l’abattement sur les droits d’enregistrement. Cette alternative permet d’économiser quelques euros, mais le manque à gagner est réel. En pratique, ça veut dire qu’on peut bénéficier d’une dispense des 12,5% d’impôts sur les premiers 175 000 € du crédit immobilier.

Jusqu’en 2016, cet abattement était plafonné à 75 000 €. D’après les économistes qui ont planché sur le sujet, pour une crédit de vingt ans, c‘est 35 000 € de perdus par rapport au bonus logement. Cette perte d’économie peut se justifier par le fait qu’elle permet aux Bruxellois d’accéder à la propriété avec un apport moindre. De même, cette politique fiscale, si elle est moins rentable, est plus équitable, puisque le niveau de revenus n’est plus un facteur déterminant.

La Flandre

La Flandre est la seule région où le “bonus logement” est toujours en vigueur. En revanche, il a légèrement diminué. Ainsi, là où l’on pouvait déduire un maximum de 3 300 € par an pendant dix ans et 1 520 € durant le reste de la durée du crédit hypothécaire avant la réforme, depuis le 1er janvier 2017, on déduit 2 280 € au maximum les dix premières années. Le bonus logement n’est accordé que pour le premier logement.

Les Flamands ont deux autres avantages sur le reste des belges. Tout d’abord, ils sont exonérés du paiement des droits d’enregistrement s’ils vendent leur bien immobilier, à condition qu’ils rachètent dans la région. De plus, ils peuvent déduire 80 euros supplémentaires par enfant chaque année.

La Wallonie

La Wallonie a quant à elle vu le “bonus logement” remplacé par le “chèque habitat”. À condition de percevoir moins de 81 000 euros de revenus par an (ce qui représente environ 96% de la population wallonne) et pour un crédit hypothécaire d’au moins dix ans, les acquéreurs wallons peuvent bénéficier d’un crédit fiscal depuis le 1er janvier 2016. Le montant de l’aide est calculé sur la base des revenus. Plus on gagne, moins on est aidé. De plus, en Wallonie, les frais d’enregistrement ont été augmenté à 15% pour l’achat du troisième bien.

Soyez le premier à donner votre avis sur "Investissement immobilier en Belgique : quelle région est la plus avantageuse ?"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*