Réduction d’impôt sur les frais professionnels : comment ça marche ?

Calcul des frais professionnels

Vous savez sans doute que le calcul de vos impôts sur le revenu se fait sur votre salaire après déduction de vos frais professionnels. Mais saviez-vous que si cette réduction forfaitaire de 10% ne vous semble pas couvrir vos frais réels, vous avez la possibilité de demander un calcul réel de vos frais ? Zoom sur la réduction d’impôts concernant les frais professionnels.

Les frais professionnels, ça concerne quoi ?

Lorsque les services publiques calculent le montant de votre impôt sur le revenu, celui-ci est basé sur votre salaire une fois vos frais professionnels déduits. Ces frais professionnels concernent principalement :

  • vos frais de déplacement de votre domicile à votre lieu de travail,
  • vos frais de restauration sur votre lieu de travail,
  • vos frais de documentation et de mise à jour des connaissances professionnelles.

La réduction forfaitaire de 10%

Pour cela, une déduction forfaitaire de 10% est automatiquement calculée sur votre salaire avant le calcul de votre impôt sur le revenu, et ce afin de tenir compte des dépenses professionnelles courantes liées à votre emploi.

Cette déduction forfaitaire observe un seuil minimum de 426€ et un plafond maximum de 12 183€ pour chaque memebre d’un foyer fiscal. Toutefois, si vous êtes demandeur d’emploi inscrit depuis plus d’un an à Pôle Emploi, votre déduction forfaitaire minimale est de 938 €.

Le calcul des frais réels

Cependant, si vous estimez que cette déduction forfaitaire de 10% ne couvre pas entièrement vos frais professionnels réels, vous pouvez demander à ce que ceux-ci soient intégralement déduits de votre base imposable. Pour ce faire, vous devez remplir certaines conditions :

  • la déduction des frais réels doit s’appliquer à tous les revenus salariaux, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas choisir l’abattement de 10 % pour une partie de vos salaires et la déduction des frais réels pour l’autre,
  • les dépenses concernées doivent être nécessitées par l’exercice de votre activité salariée,
  • elles doivent être effectuées dans le seul but d’acquérir ou de conserver vos revenus professionnels,
  • elles doivent être payées au cours de l’année pour laquelle est calculé votre impôt sur le revenu,
  • elles doivent être justifiées, c’est-à-dire que vous devez pouvoir fournir les documents attestant la réalité et le montant des frais.

Principales catégories de frais déductibles

Comme pour l’abattement forfaitaire, seulement certaines catégories de frais sont déductibles :

  • vos frais de transport de votre domicile à votre lieu de travail,
  • vos frais de restauration,
  • vos déplacements professionnels,
  • vos frais de formation,
  • vos locaux et équipements professionnels.

A noter que, pour le calcul de vos frais de déplacement, vous devez utiliser le barème forfaitaire kilométrique de l’administration.

Comment faire sa déclaration ?

Déduction forfaitaire

Si vous optez pour la déduction forfaitaire, les services publiques appliquent automatiquement la déduction de 10 % sur vos salaires avant d’en calculer l’impôt. Vous n’avez donc rien à faire, si ce n’est que de remplir votre déclaration comme d’habitude.

Frais réels

Si toutefois vous optez pour le calcul de vos frais professionnels réels, vous devez :

  • indiquer le montant des frais professionnels dont vous demandez la déduction,
  • détailler vos frais réels, leur nature et leur montant dans une note annexe,
  • si nécessaire, ajouter à votre rémunération imposable les indemnités que votre employeur vous a versées pour frais professionnels
  • fournir une copie des pièces justificatives de ces frais, dont vous devrez prendre soin de conserver l’original pendant un minimum de trois ans.

Déclaration papier ou en ligne ?

Profitons-en pour rappeler que la déclaration papier touche à sa fin et que bientôt, toutes les déclaration devront se faire sur internet. Pour l’instant, la déclaration en ligne est obligatoire si votre résidence principale est équipée d’un accès à internet et vous êtes en mesure de faire votre déclaration en ligne ou si le revenu fiscal de référence de votre foyer fiscal en 2015 est supérieur à 28 000 €.

Toutefois, si votre résidence principale n’est pas équipée d’un accès à internet, si elle est équipée d’un accès à internet mais que le revenu fiscal de référence de votre foyer fiscal en 2015 était inférieur à 28 000 € ou qu’elle est équipée d’un accès à internet mais que vous n’êtes pas en mesure de faire votre déclaration en ligne vous pouvez toujours avoir recours à la version papier de votre déclaration. Mais attention, ceci risque de changer très prochainement, alors renseignez-vous régulièrement !

Soyez le premier à donner votre avis sur "Réduction d’impôt sur les frais professionnels : comment ça marche ?"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*