Quels sont les pays où on paye le moins d’impôts ?

Cagnotte

Alors que le gouvernement français entame des réformes controversées sur la fiscalité qui n’en réjouissent que certains, petit tour d’horizon des pays où les particuliers et les entreprises payent le moins d’impôts, fonciers ou sur le revenu, TVA incluse.

Les différents types d’impôts

Avant de se lancer dans un classement des pays qui exigent le moins d’impôts dans le monde, il faut prendre le temps de rappeler les différents types d’impôts. Déjà, il faut bien différencier les impôts sur les sociétés des impôts sur les particuliers.

Certains pays se font une spécialité des bas impôts sur les sociétés pour attirer les investisseurs, mais se montrent moins cléments avec les particuliers. C’est le cas de l’Irlande qui possède un taux d’imposition sur les sociétés de 12,5% (sans les réductions et crédits d’impôts proposés – un des plus bas d’Europe), mais qui impose les particuliers jusqu’à 41% au-delà de 36 400 euros de revenus.

Les impôts fonciers et la TVA

Parmi les différentes catégories d’impôts, il y a celui sur les revenus (des sociétés ou des particuliers), mais également les taxes foncières et la TVA. Les impôts fonciers concernent l’immobilier et les propriétés, des particuliers comme des entreprises.

Il y a donc des pays où il est beaucoup moins coûteux d’être propriétaire de sa maison ou même de louer les locaux de son entreprise. En France, les taxes liées à l’immobilier sont nombreuses : taxe foncière pour les propriétaires et les entreprises, taxe d’habitation pour les particuliers résidant en France, etc.

Enfin, il y a la TVA, souvent considéré comme le plus injuste des impôts parce qu’il ne s’adapte pas du tout aux revenus du particulier ou de l’entreprise. En France, la TVA est généralement de 20% sur les services et les marchandises. C’est-à-dire que 20% de ce que vous dépensez en achetant quelque chose revient directement à l’État. Peu de pays en Europe disposent d’un taux de TVA aussi élevé.

Où paye-t-on le moins d’impôts en Europe ?

Si certains appellent à une unification des barèmes d’imposition sur tout le territoire européen pour rendre de plus en plus difficile l’exil fiscal, la réalité est encore bien loin de cet objectif. Pour le moment, les différences d’un pays à l’autre sont très importantes, au sein même de l’Europe.

Nous parlions tout à l’heure du cas de l’Irlande qui dispose d’un taux d’imposition des sociétés parmi les plus bas de toutes l’Europe, mais d’autres ont suivi son exemple après la crise de 2008 en espérant attirer ainsi des investisseurs qui relanceraient l’économie locale. Ainsi, les pays de l’Europe de l’Est ont baissé leurs impôts sur les sociétés d’environ 24 points en 10 ans.

Résultat, la Bulgarie, avec son taux de 10% pour l’impôt sur le revenu et pour l’impôt des sociétés, possède le taux le plus bas d’Europe. C’est donc officiellement le pays d’Europe où l’on paye le moins d’impôts. Nous ne parlerons pas ici de Monaco et de son absence totale d’imposition directe puisque tous ceux qui possèdent la nationalité française ne peuvent pas en bénéficier.

Quelle est la meilleure fiscalité dans le monde ?

Le reste du monde ne manque pas de paradis et d’avantages fiscaux. On peut citer, par exemple, les Bahamas qui disposent d’un taux d’impôts sur le revenu de 0%. Ce taux est le même pour les entreprises, de quoi comprendre l’expression paradis fiscal.

De même, Antigua et Barbuda, un petit archipel, a définitivement supprimé, en avril 2016, l’impôt sur le revenu. Ce pays a également mis en place un système d’obtention de nationalité très simplifié. Il suffit de réaliser un investissement, immobilier ou financier, dans le pays, compris entre 200 mille et 400 mille dollars, pour obtenir un passeport du pays.

Le taux des impôts des entreprises en baisse dans le monde

D’une manière générale, depuis plus de trente ans, les taux des différents impôts sur les entreprises ont largement diminué dans le monde et en Europe. Évidemment, cette baisse n’a pas été suivie par les impôts sur le revenu des particuliers et c’est pour cela que l’on constate encore beaucoup d’exils fiscaux..

Par exemple, en France, l’impôt sur les sociétés est passé de 45% en 1986 à 36,1% en 2012. La loi de finances pour 2018 prévoit même de continuer à faire baisser ce taux jusqu’à lui faire atteindre 26,5,% en 2021. De même, le taux était de 53% en Suède en 1986 et il est désormais de 26,3%.

Toutes ces mesures sont des tentatives pour endiguer les départs des exilés fiscaux qui, face à la facilité avec laquelle il est possible de réduire ses impôts, ne se privent pas d’investir leur argent dans d’autres pays. Certains déplorent que ces tentatives aillent toujours dans le sens d’une diminution des taux pour les sociétés, souvent aux dépens des particuliers, du service public et du bien commun.

Be the first to comment on "Quels sont les pays où on paye le moins d’impôts ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*