Les Français pourront à nouveau bénéficier d’une réduction d’impôts sur les fenêtres en 2019

Crédit d'impôts sur les fenêtres

Alors que la loi CITE (Crédit d’Impôt sur la Transition Énergétique) rencontrait un vif succès, le Gouvernement l’avait brutalement stoppé au regard des portes, fenêtre et volets au 30 juin dernier. Après de vives contestations chez les particuliers et les professionnels du secteur, le Gouvernement a décidé de revenir sur un des critères les plus plébiscités : le changement des fenêtres.

Les portes, fenêtre et volets exclus du CITE

Nombreux sont les Français à avoir profité du Crédit d’Impôt sur la Transition Énergétique (CITE), notamment en matière de fenêtre, portes et volets. Cette mesure accordait un avantage fiscal sous forme de crédit d’impôt aux ménages entreprenant des travaux de rénovation énergétique au sein de leur résidence principale. Les travaux devaient être éligibles et réalisés par des entreprises certifiées RGE, soit Reconnu Garant de l’Environnement.

Malheureusement, le Gouvernement avait mis fin au chapitre spécifique de la mesure concernant les portes, fenêtres et volets, ainsi que certaines chaudières jugées trop polluantes, le 30 juin dernier, ce qui avait provoqué le désarroi de nombreux particulier et professionnels du secteur, le changement des fenêtres étant l’un des premiers postes de dépenses des ménages lors de travaux de rénovation.

Le Gouvernement accordera finalement une prime en 2019

Malgré les contestations, l’exécutif avait refusé de revenir sur sa décision mais avait tout de même annoncé une prime versée en 2019. Après l’annulation de ce projet, l’hésitation a régné, jusqu’à ce que François de Rugy, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie annonce finalement que les fenêtre seraient à nouveau éligible au crédit d’impôt en 2019.

Les conditions pour bénéficier de la réduction d’impôt

Les propriétaires ayant effectué des rénovations de ce type entre le 1er juillet dernier et la fin 2018 sont donc les moins bien lotis, car à depuis le 1er janvier, il est donc à nouveau possible de bénéficier d’un avantage fiscal, sous forme de crédit d’impôt de 100 euros par fenêtre, aux conditions de remplacer du simple vitrage par du double vitrage et de faire réaliser les travaux par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement.

Une décision pointée du doigt par l’ADEME

Bien que nombreux soient ceux à féliciter ce revirement de situation, notamment la Fédération française du bâtiment, d’autres la pointent du doigt pour son manque d’efficacité. C’est le cas, entre autres, de l’ADEME (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), qui estime que le simple vitrage n’est en fait à l’origine que de 10 à 15% de la perdition d’énergie des habitations.

Be the first to comment on "Les Français pourront à nouveau bénéficier d’une réduction d’impôts sur les fenêtres en 2019"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*