Brive-la-Gaillarde promet la réhabilitation de dix immeubles du centre-ville

Réhabilitation de 10 immeubles

La municipalité de Brive-la-Gaillarde a récemment annoncé aux propriétaires de 10 immeubles du centre-ville qu’ils se verront peut-être imposer des travaux de leur bien, voire leur vente. Cette décision a été prise dans le but non seulement d’embellir le centre-ville, mais aussi de lutter contre la vacance des logements pour ramener des commerces en rez-de-chaussée ainsi que des habitants dans le reste des immeubles.

Dix immeubles du centre de Brive-la-Gaillarde visés par la municipalité

C’est dans le cadre de l’OPAH RU, une opération programmée pour améliorer l’habitat et le renouvellement urbain lancée en 2018, et de l’ORI (Opération de Restauration Immobilière) que la ville de Brive-la-Gaillarde a pu mettre en place ce projet de rénovation du centre-ville, pouvant imposer aux propriétaires de dix immeubles certaines rénovations, voire la vente de leur bien immobilier.

Alors que cette décision peut paraître plutôt contraignant, la municipalité rappelle qu’elle vise avant tout à aider les particuliers dans l’amélioration de leur logements, et ce à travers différentes aides et subventions, couplées à de nombreux partenariats intéressants.

Une décision prise dans le cadre d’une déclaration d’utilité publique de travaux

C’est donc grâce à ces outils juridiques que les élus ont voté, le 18 décembre dernier, en conseil municipal, le lancement d’une procédure d’utilité publique de travaux (DUPT) sur ces dix immeubles insalubres ou en mauvais état, situés dans le centre de la ville et considérés comme prioritaires.

C’est maintenant au tour du Préfet d’instaurer un arrêté individuel de DUP dans les mois à venir. Christian Pradayrol explique que le dispositif, rendu coercitif dans le cadre de l’ORI, rendra obligatoire pour les propriétaires concernés toute mesure de réhabilitation qui leur sera imposée, sous peine de se faire racheter par la collectivité au prix des domaines.

Encore une fois, la mesure semble stricte, mais le conseil municipal a tempéré les fait, assurant que la Ville n’avait aucune vocation d’acheter, et ne le ferait que pour revendre. Les bâtiments concernés étant éligibles au régime fiscal Malraux, il semblerait en effet que la Ville ne cherche qu’à aider ses habitants.

Des avantages financiers bons à prendre

En d’autres termes, quelle que soit la situation, cette décision ne peut être que bonne à prendre. Soit les propriétaires pourront se permettre les rénovations, ce qui leur sera bénéfique vu les aides proposées par la Ville, soit cette dernière remettra en vente les immeubles, ce qui permettra à d’autres investisseurs de profiter d’avantages fiscaux.

Be the first to comment on "Brive-la-Gaillarde promet la réhabilitation de dix immeubles du centre-ville"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*