Les erreurs à éviter quand on commence à défiscaliser

L’imposition des particuliers et des ménages en France essaye d’être le plus juste possible, mais le fait est que les membres de la classe moyenne sont souvent beaucoup plus imposés que les ménages les plus riches du pays. La défiscalisation devient alors une stratégie nécessaire à mettre en place pour réduire la facture et éviter de se retrouver systématiquement à être le dindon de la farce. Néanmoins, il y a quelques erreurs à éviter quand on commence.

Avoir pour seul objectif de défiscaliser

Quand on dispose de quelques ressources financières, il est facile d’effectuer ses premiers investissements afin de défiscaliser. Actuellement, l’État encourage grandement les ménages à investir dans l’immobilier grâce à de nombreux dispositifs de défiscalisation en cas d’investissement dans des logements neufs, par exemple. Cependant, investir dans l’immobilier seulement pour défiscaliser est une mauvaise idée.

Certains investissements permettent de défiscaliser rapidement et facilement, mais ils ne sont pas forcément rentables sur le long terme. Il ne faut pas perdre de vue l’importance d’investir dans une ville ou un quartier où les prix grimperont. Un investissement immobilier à Colmar, par exemple, permettra de défiscaliser moins que d’autres investissements, mais la plus-value au bout de quelques années dépassera largement toutes les défiscalisations possibles.

Ne pas diversifier ses placements

La défiscalisation est un moyen pour l’État d’inciter les ménages à effectuer certains investissements ou à adopter certains comportements. Dans le cadre de la transition énergétique, cela a ouvert de nombreuses opportunités de rénovations écologiques. Cependant, cela implique également que chaque secteur de défiscalisation a des limites.

Les ménages qui débutent en défiscalisation ont tendance à s’en tenir à un secteur qu’ils maîtrisent à peu près. Pourtant, il est justement très important de diversifier ses placements afin de se constituer un portefeuille le plus large possible. Ainsi, vous minimisez le risque global et vous augmentez sur le long terme les opportunités de défiscalisation. Il ne faut donc pas s’en tenir à l’immobilier.

Ne pas demander d’aide

La défiscalisation n’est pas malheureusement accessible à tous parce qu’elle demande d’être en mesure de comprendre de nombreuses lois et procédés juridiques et financiers. Culturellement, certaines classes sociales sont également plus méfiantes que d’autres vis-à-vis de ce genre de procédés.

Voilà pourquoi il ne faut pas hésiter à demander de l’aide si on pense en avoir besoin. La consultation d’un expert peut parfois coûter plusieurs centaines d’euros, mais elle peut également en rapporter plusieurs dizaines de milliers sur les années à venir. C’est donc en soi un placement déjà extrêmement rentable.

Laisser un commentaire sur "Les erreurs à éviter quand on commence à défiscaliser"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*