5 façons de payer moins d’impôt sur vos gains en bourse

Sommaire

Le paiement des impôts est un devoir civique inhérent à tout citoyen. A l’instar des autres revenus, les actifs boursiers sont eux aussi soumis à l’imposition. Ainsi, de la même manière qu’il est possible de réduire ses impôts pour d’autres types de revenus, les actions et obligations n’y dérogent pas. Nous vous exposons 5 façons de réduire votre impôt sur vos gains en bourse.

Le Plan d’Epargne en Actions (PEA)

Pas de soucis pour vos revenus sur votre investissement en bourse. Vous pouvez réduire le montant de votre impôt sur le revenu de plusieurs euros. En effet, le PEA permet l’optimisation fiscale, l’imposition des revenus et plus values. Cet atout vous permet de ne pas payer un impôt sur le revenu à chaque gain mais plutôt lors des retraits.

Le PEA vous épargne aussi de payer la PFU ce qui réduit votre imposition sur le revenu à 17% de vos gains au lieu de 30%. Un autre atout qu’à le PEA est là sortie en rente viagère défiscalisée. Il s’agit d’une exonération de l’impôt sur revenu pour toute sortie en rente à partir de 5 ans après l’ouverture du support.

Le compte-titres

Le compte-titres est un portefeuille très utilisé par les investisseurs en bourse du fait qu’on y retrouve pratiquement toutes les actions et obligations boursières. 

Cependant, le compte-titres vous soumet à une double imposition sur les revenus engendrés par votre investissement. En effet, vous aurez à payer un impôt non seulement pour les dividendes mais aussi pour les plus values.

Ainsi, vos impôts sont soumis au PUF mais aussi au prélèvement sociaux. Tous ces impôts font en tout 30% de votre retour sur investissement généralement appelé « flat tax ».

L’assurance vie

Si vous investissez sur le long terme, l’assurance vie est un excellent moyen pour réduire votre imposition. En effet, vous pouvez optimiser vos revenus grâce au prélèvement en assurance vie. Ce support vous évite de payer un impôt sur revenu chaque année mais seulement en cas de rachat. 

Si votre investissement se fait sur plus d’une année, c’est-à-dire si vous faites un placement à long terme, vous économiserez en imposition.

Dans le cas où votre rachat se fait après moins de huit ans, vous devrez payer un PFU de 12%. Par contre, si le rachat est fait après huit ans, le PFU est revu à la baisse, soit 7,5%.

Certes l’assurance vie est un système de fiscalisation attractif mais avec vous serez quand même soumis aux prélèvement sociaux chaque année. Ceux-ci sont prélevés des intérêts des fonds euros.

La déclaration des dépenses

Pour réduire le montant de votre impôt, en plus de faire revoir au PEA, à l’assurance vie ou au compte-titres, vous pouvez également faire la déclaration de vos dépenses. Cette méthode vous aidera pour la réduction de vos impôts.

En effet, lorsque vous faites un investissement en bourse, des dépenses interviennent. Il s’agit notamment des frais de négociation et des frais de gestion que prennent les courtiers ou des frais liés aux cours.

Ces coûts doivent être retirés du montant de vos revenus pour déclaration. Il est important de bien comprendre pour profiter du système fiscal afin de ne pas payer inutilement. La déclaration de vos dépenses vous permet donc de payer moins d’impôts et donc d’avoir une meilleure plus value.

Le bon choix du régime fiscal

Il est important de connaître des systèmes fiscaux qui vous permettent de réduire votre impôt sur revenu en vous exonérant des PFU ou des prélèvements sociaux. Mais d’autre part, il est important de savoir quel système fiscal est adapté à votre type d’investissement.

La déclaration des dépenses peut se pratiquer pour n’importe quel type de plan d’investissement. En ce qui concerne le PEA, le compte-titres et l’assurance vie, ils n’ont pas tous les mêmes caractéristiques et ne peuvent donc être utilisés de la même façon. Il faudra donc bien choisir pour pouvoir en profiter.

Avis de rédaction

Il est important de connaître les systèmes fiscaux de réduction d’imposition, mais le plus important est de reconnaître le plus adapté en face de chaque situation. Par exemple, pour un placement long terme, le PEA est indiqué et l’assurance vie pour un placement de plus longue durée. Le compte-titres est plus adapté à un plan sur le court terme.

Il est bien possible de réduire votre imposition lorsque vous investissez en bourse. Le PEA, l’assurance vie et le compte-titres sont de bons systèmes de réduction des impôts sur revenus. A ceux-ci s’ajoutent la déclaration des dépenses et le bon choix de son système fiscal en fonction de son type d’investissement.

Retour en haut