Conseil défiscalisation immobilière : les meilleurs plans

Sommaire

investir dans l’immobilier est une bonne idée. Vous gagnerez encore plus si vous choisissez un des dispositifs de défiscalisation. Alors, voici quelques conseils que l’on peut vous donner.

La Loi Pinel : la star des dispositifs de défiscalisation immobilière

La Loi Pinel est la plus connue de tous les dispositifs de défiscalisation immobilière. Pour cause, elle est la plus simple à mettre en place. Il vous suffit de choisir un bien, neuf ou ancien, dans les limites de zonage proposé par la norme pour profiter de 30 000 euros d’abattements fiscaux maximum.

C’est une loi qui vise surtout à inciter les propriétaires à mettre en location leur bien. En effet, pour profiter de ses avantages, vous devez louer votre appartement ou maison pendant au moins 6 ans. Les locataires doivent être des ménages aux revenus modestes et ne doivent pas faire partie des membres de votre famille.

Les autorités françaises viennent de confirmer le rééchelonnement du dispositif Pinel jusqu’en 2024. Cependant, il faudra envisager des réductions du taux de défiscalisation à compter de 2023. Cela vaut pour les biens qui se trouvent dans la Métropole que ceux qui sont dans les Départements d’outre-mer. Dans tous les cas, vous devez respecter un plafond de loyer imposé par le législateur en fonction de l’emplacement de votre bien.

La défiscalisation immobilière avec la loi Malraux

Un peu moins connue, la loi Malraux peut également s’appliquer pour la défiscalisation immobilière en France. C’est le choix idéal pour celles et ceux qui apprécient les biens de caractère et qui souhaitent acheter d’anciens bâtis protégés avant de les rénover et relouer. Seuls les maisons et appartements ou immeubles faisant partie du PSMV ou Plan de sauvegarde de mise en valeur ou du PVAP ou Plan de valorisation de l’activité et du patrimoine sont éligibles à ce dispositif.

La loi Malraux peut vous faire profiter de 22 à 33 % d’abattements fiscaux. Ces derniers sont définis sur la base du prix du bien et des dépenses que vous avez faites pour les travaux de rénovation. L’enveloppe des travaux étant plafonnée à 100 000 euros. Ces réductions fiscales peuvent s’étaler sur 2 à 4 ans selon le cas.

Le dispositif Malraux fait aussi partie de ces mesures prises par les autorités afin de lutter contre la crise du logement en France. Il s’agit toujours d’encourager la relocation des biens. Ici, il faudra louer pendant un minimum de 9 ans en respectant toujours le plafonnement des loyers pour profiter de ces réductions fiscales.

Quid de la loi Censi-Bouvard ?

La Loi Censi-Bouvard est également une solution idéale pour défiscaliser dans l’immobilier locatif. C’est notamment le choix que vous devez faire si vous avez des biens meublés. Néanmoins, dans ce cas, les avantages fiscaux seront plafonnés à 11 % du prix du bien en question. En outre, la mise en location doit durer au moins 9 ans.

La Loi Censi-Bouvard s’applique à plusieurs types de bien et plus seulement aux immeubles résidentiels. Tel est le cas par exemple des campus universitaires, des locations de vacances ou des établissements spécialisés. De quoi vous permettre de diversifier votre patrimoine tout en réduisant vos participations fiscales.

De plus, Censi-Bouvard peut vous éviter tous les tracas liés à la mise en location réelle d’un bien. En effet, vous pouvez profiter des réductions d’impôt tout en évitant de gérer le bien en question. C’est pratique.

Acheter des monuments historiques pour payer moins d’impôt

Afin de réduire vos participations sociales en investissant dans les biens immobiliers, vous pouvez également acheter des monuments historiques. Le prix du bien et les frais de rénovation seront alors pris en compte lors du calcul des abattements dont vous pouvez profiter.

Le dispositif de monuments historiques peut être plus intéressant que la Loi Malraux. Pour cause, les abattements fiscaux ne sont pas limités dans le temps et n’ont pas de plafond. Certains propriétaires peuvent ainsi déduire l’intégralité de leur enveloppe de travaux ou encore les intérêts de leur emprunt immobilier. En effet, on calcule les avantages fiscaux en se basant sur l’assiette de base et non uniquement sur le prix de l’investissement initial.

Il reste à trouver les bons biens dans lesquels investir. Pour ce faire, adressez-vous à des agences immobilières spécialisées dans les monuments historiques. Faites attention à ce que les travaux ne soient pas plus cher que le prix du bien en question. Faites faire un devis par un professionnel avant de vous décider.

Vous avez acheté un bien qui nécessite des travaux de rénovation ? Le dispositif du déficit foncier peut aussi vous permettre de défiscaliser les dépenses à engager à cet effet. Du moins, ce sera le cas si vous envisagez par la suite de relouer votre immeuble pendant au moins 10 ans.

L’avantage de ce dispositif est qu’il est cumulable avec une déduction fiscale des revenus de travail. Vous pouvez ainsi minimiser vos impôts pendant au moins 6 ans. De quoi augmenter les chances de réussite de votre investissement immobilier et réduire les risques de surendettement.

Les abattements dont vous pouvez profiter varient en fonction de votre niche fiscale. Néanmoins, c’est une solution de défiscalisation efficace et intéressante si vous avez des revenus financiers qui sont déjà très imposés.

 

Retour en haut