Comment déclarer son compte Revolut ou N26 aux impôts

Sommaire

C’est une information à laquelle vous n’avez probablement pas fait attention lors de l’ouverture de votre compte Revolut ou N26. Les comptes bancaires de ces néobanques ne sont généralement pas domiciliés en France, ce qui implique de les déclarer à l’administration fiscale tous les ans.

Pourquoi déclarer un compte Revolut ou N26 ?

Les comptes bancaires détenus à l’étranger ne sont pas soumis aux mêmes contraintes de l’administration fiscale française. Pour le fisc, il est en effet plus difficile de connaître les montants et les flux d’un compte bancaire européen et de les rattacher à un contribuable français.

Cela concerne principalement les clients des néobanques Revolut (IBAN lituanien), N26 (IBAN allemand), bunq (IBAN néerlandais) et Anytime (IBAN belge).

Dans un souci de transparence de l’information bancaire entre les contribuables français et le fisc, tous les résidents fiscaux français doivent donc déclarer leur compte étranger aux impôts.

La démarche est relativement rapide, mais elle ajoute un peu de complexité dont on se passerait.

Comment déclarer son compte étranger ?

Pour déclarer votre compte bancaire domicilié à l’étranger, vous devez cocher la case “Retenue à la source, comptes à l’étranger, reprises de réductions ou de crédit d’impôt, etc.” à l’étape 3 de votre déclaration de revenus (section “Divers”).

L’annexe N°3916 sera ainsi ajoutée à l’étape suivante. C’est ce document qui permet de déclarer les informations relatives à son compte bancaire étranger. Vous devrez ajouter autant d’annexes que de comptes bancaires étrangers.

Quand déclarer son compte étranger ?

La date butoir pour déclarer ses revenus et donc son compte bancaire est aujourd’hui, pour la zone 2 (le 24 mai 2022), le 31 mai 2022 pour la zone 2 et le 8 juin 2022 pour le reste.

Que risque-t-on en cas d’oubli ?

En théorie le risque est une amende de 1500€ en cas d’oubli de déclaration, mais en pratique peu de contribuables s’exposent à cette amende grâce au droit à l’erreur.

La démarche étant très simple, nous vous encourageons à la réaliser sans attendre.

Retour en haut