Comment gagner de l’argent avec une forêt ?

Sommaire

Investir dans une forêt est devenu un marché en pleine croissance en France. D’ailleurs, le  prix d’un hectare de forêt a augmenté de 2,3% avec 428 euros par hectare en moyenne. C’est pourquoi faire des placements dans des forêts est devenu une affaire de plus en plus intéressante, vue l’importante surface forestière et les ressources en bois dont elles disposent, sans minimiser l’importance du stock de bois sur pied.

Le marché est, dans la plupart des cas,  conquis par des personnes physiques. Le taux d’appropriation privée a connu une augmentation de 75%. 

Mais comment faire  de l’argent avec une forêt ?

Quelles sont les options d’investissement dans les forêts ?

Achat de parcelles

Pour entamer votre investissement, il vous est possible d’acheter des parcelles. Pour ce faire, il est conseillé de consulter  une société de gestion spécialisée dans l’exploitation des forêts. Elle va vous guider sur les différentes façons d’exploiter votre forêt.

De plus, vous recevrez l’avis d’un expert sur la qualité de votre forêt, ainsi que des informations sur les parcelles en vente. A noter que cette rente devient intéressante si la surface peut contenir jusqu’à 80 hectares d’arbres.

Investir dans une forêt est un placement à long terme. Ainsi, la rentabilité de votre investissement ne sera perçue qu’après plusieurs années, au minimum 15 ans. Cependant, votre activité d’exploitation peut s’orienter vers la coupe de bois , cela vous permettra de gagner des revenus complémentaires. 

Le groupement fonciers forestiers ou GFF

Ce placement est réservé aux particuliers qui ne veulent pas débloquer une somme conséquente, mais qui souhaitent investir dans les forêts. Dans cette optique, il s’agit d’acheter des actions  dans une entreprise, nommée groupement foncier forestier, qui détient une forêt. En contrepartie, une quote-part des revenus générés vous sera remise.

A noter que des professionnels s’occupent déjà de la gestion de l’entreprise commune. Il est alors important de rester prudent dans le choix du gestionnaire de l’entreprise pour réussir votre business. Pour ce faire, il faut s’assurer de la fiabilité de la société dans laquelle vous allez investir. 

Le compte d’investissement  forestier et d’assurance

Pour être indemnisé et assuré contre les éventuelles destructions ou catastrophes naturelles, en tant que propriétaire forestier, il est recommandé de souscrire une assurance. Vous pouvez alors ouvrir un compte d’investissement forestier et d’assurance (CIFA) auprès d’une compagnie d’assurance. Ce compte vous permet de déposer les bénéfices que vous avez perçus grâce à votre investissement.

Aussi, vous pouvez y centraliser vos dépenses et y effectuer un dépôt avec un fond personnel. L’ensemble de ces sommes déposées sera exonéré des impôts sur la fortune immobilière et de droit de succession. 

Comment choisir la forêt dans laquelle investir ?

La valeur et le prix de la forêt dépendent de plusieurs facteurs. Tout d’abord, son prix sur le marché varie selon sa qualité. Le dynamisme en matière forestière influence également ce prix. La valeur d’une parcelle dépend aussi de sa proximité avec une grande ville et la facilité avec laquelle on peut se rendre à l’endroit en question.

La présence de bâtiment sur le terrain peut également affecter son prix. Notez que les plus chers sont les forêts de feuillus comme les chênes. 

La surface de terrain la plus facile  à gérer est de 100 hectares

Pourquoi faire un placement dans les forêts ?

Les avantages principales

Vous pouvez exploiter votre propre forêt à votre guise. Dès lors, vous avez le choix entre vendre les bois ou la mettre en location pour des évènements, ou encore y installer une activité de loisirs. 

Le placement dans les forêts présente une valeur refuge. Le rendement net annuel dans le business forêt est en moyenne de 2%. Avec la hausse du prix du foncier forestier, ce rendement diminue de plus en plus. En revanche, après quelques années d’exploitation,  vous bénéficierez d’une rente importante.  

Les avantages fiscaux

Une offre intéressante sur la possibilité de défiscalisation se présente au propriétaire forestier. Cela se manifeste par :

  • La réduction d’impôts sur les revenus :

Dans le cas où vous effectuez un investissement ou encore vous faites l’acquisition de  parcelles, une réduction de 18% des impôts s’offre à vous. 

Des crédits d’impôts pour les travaux forestiers décidés par le groupement ou par vous-même vous seront bénéfiques. Dans  le cas où il y aurait  une cession de bien, les plus-values sont exonérées d’impôts et de cotisation sociale. 

  • La réduction d’impôts sur la fortune immobilière (IFI)
  • Vous pouvez bénéficier d’un abattement de 75% de la valeur de la forêt sur le calcul  d’IFI. Pour cela, vous devez le conserver pour une durée d’au moins 30 ans et posséder un certificat de gestion durable de la forêt.

Avantage sur la facilité de transmission de patrimoine 

Au moment de la succession, il est beaucoup plus facile d’effectuer les opérations de cession d’héritage. Pour les droits de succession à verser à l’Etat, seuls  25% de la valeur de la forêt seront pris en considération.  

Retour en haut