La loi de finances : ce qui change en 2021

Sommaire

Pour cette nouvelle année, la loi de finances tend à ajuster la défiscalisation, le prêt à taux zéro, l’aide à la rénovation énergétique, ainsi que le crédit d’impôt pour les dépenses d’équipement. Malgré la crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus dans le monde, le secteur immobilier continue d’évoluer en s’adaptant à la situation actuelle. Coup de projecteur sur les subtilités en matière immobilière qui ont récemment été apportées.

La loi de finances engendre quelques changements pour 2021

Le début de l’année 2021 a été marqué par quelques rectifications dans le domaine de l’immobilier. En ces temps particulièrement troublés, la loi de finances vient ajuster certains dispositifs et réglementations qui sévissent ce secteur d’activité. Les réglementations qui régulent la défiscalisation, le prêt à taux zéro, l’aide à la rénovation énergétique et le crédit d’impôt pour les dépenses d’équipement ont été revues pour s’adapter au mieux au contexte actuel. Depuis toujours, l’investissement dans la pierre est un moyen très plébiscité dans l’Hexagone pour faire fructifier son argent ou pour étoffer son patrimoine familial.

La loi Pinel, le prêt à taux zéro et l’aide à la rénovation énergétique sont concernés

Depuis ces dernières années, la demande pour le prêt à taux zéro, l’aide à la rénovation énergétique ou les investissements dans l’immobilier pour payer moins d’impôts augmentent de manière exponentielle en France. Globalement, investir dans la pierre offre une multitude d’opportunités de défiscalisation pour être moins redevable à l’Etat en termes d’impôts.

Certaines sociétés spécialisées en la matière proposent plusieurs services, comme estimer la valeur vénale d’un bien à vendre ou à acheter, tout prenant compte de ses particularités. Les professionnels dans le domaine s’implantent de plus en plus aux quatre coins de l’Hexagone pour aider les particuliers à réaliser leurs projets immobiliers.

Zoom sur ce qui change en 2021

  • Premièrement, le dispositif Pinel est prolongé jusqu’au 31 décembre 2024. En revanche, l’avantage sera réduit dès 2023. Quant à la réduction d’impôt pour un engagement de location sur une durée de 6 ans, celle-ci passera de 12 % en 2021-2022 et atteindra 10,5 % en 2023, avant de passer à 9 % en 2024. Par ailleurs, le dispositif reste inchangé jusqu’en 2024 pour les habitats aux performances énergétiques exemplaires. Le décret est en cours d’élaboration.
  • S’agissant du prêt à taux zéro (PTZ), ce dernier est maintenu jusqu’au 31 décembre 2022. En outre, les revenus du foyer pris en considération sont ceux de l’année d’émission de l’offre. Ce ne sont plus les revenus de l’année N-2.
  • Concernant l’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’ mise en place par le gouvernement, celle-ci sera accordée pour les travaux et les dépenses liées à la rénovation des habitats énergivores. Jusqu’au 31 décembre 2022, ce dispositif est accessible à l’ensemble des propriétaires, des bailleurs et également aux copropriétés.
  • Pour le crédit d’impôt destiné aux dépenses d’équipements du logement principal, celui-ci est reconduit jusqu’au 31 décembre 2023.

En somme, la loi de finances ajuste plus qu’elle n’innove pour s’adapter à la crise pandémique mondiale.

Retour en haut