Principauté d\’Andorre : qu\’en est-il des avantages fiscaux ?

Sommaire

De nombreux pays en Europe offrent des avantages fiscaux intéressants. Parmi eux, la Principauté d’Andorre est réputée comme ayant un des plus bas taux d’imposition d’Europe. La Principauté permet aux entreprises et aux personnes physiques de se libérer d’une pression fiscale trop importante par endroit.

Une fiscalité simplifiée à Andorre

La Principauté d’Andorre fait partie des pays où la fiscalité est très intéressante pour les investisseurs. Contrairement à ce que l’on peut croire, Andorre n’est pas un paradis fiscal, mais un pays qui propose une faible fiscalité. Andorre, malgré sa faible fiscalité, échange les informations sur les données fiscales des non-résidents et la déclaration des bénéficiaires effectifs. De cette manière, Andorre est en totale conformité vis-à-vis des directives internationales. Cette principauté offre de nombreux avantages pour les entreprises qui veulent se soulager d’une forte pression fiscale.

Elle permet aussi d’optimiser les bénéfices grâce à une réduction des contributions sociales et salariales. Côté fiscalité, Andorre est très avantageuse. La fiscalité dans la Principauté d’Andorre est particulièrement axée autour des sociétés. Ainsi, elle propose un taux d’imposition sur les bénéfices de 10 %. En comparant le taux d’imposition sur les bénéfices de la France (entre 25 % et 28 %), il est possible de dire qu’Andorre bénéficie d’une fiscalité avantageuse. Sur le web, il existe de nombreux spécialistes de la fiscalité, comme l’agence Gestoria Andorre.

Quelques spécificités fiscales

Bien qu’Andorre dispose d’un taux défiant toute concurrence sur l’imposition sur les bénéfices, elle détient d’autres avantages fiscaux à ne pas négliger. En effet, dans la Principauté, les dividendes ne sont pas imposables. Contrairement à la France qui impose ces dividendes à hauteur de 30 %. La façon de réfléchir à l’économie des entreprises, dans la Principauté d’Andorre, est simplifiée. Ainsi, les entreprises ne peuvent être imposées deux fois sur le même type de revenu.

Dès lors qu’une société a été prélevée des 10 % d’impôt sur les bénéfices, les bénéfices engendrés deviennent des dividendes non imposables. Toujours en comparant à la France, les bénéfices sont imposés une première fois et les dividendes sont également fiscalisés avec l’impôt sur le revenu. Double sanction donc. Il faut savoir qu’en Andorre, la comptabilité des sociétés est très simplifiée. Mais pour y installer sa société, il y a des règles à respecter.

Comment créer sa société dans la Principauté d’Andorre ?

Pour optimiser la fiscalité de sa société en Andorre, il faut déjà commencer par s’y installer. Pour créer sa société en Andorre, certaines conditions sont de mise pour pouvoir développer son activité au sein de la Principauté. Par exemple, il faut être capable de présenter un casier judiciaire vierge. Et concernant l’installation de sa société, il faut disposer d’un local où celle-ci exercera son activité. En guise de précision, pour bénéficier de la fiscalité d’Andorre, c’est la personne morale qui compte et c’est la société qui est considérée comme résidente.

La personne physique en Andorre est l’actionnaire de sa société. Il peut choisir parmi trois statuts juridiques : résident actif, résident passif ou non-résident. Ainsi, il faut comprendre qu’il n’est pas nécessaire de vivre en Andorre pour y développer sa société. Le droit international est appliqué en Andorre, c’est-à-dire que la société peut développer son activité à l’international et elle peut bénéficier du statut de holding. Une holding, c’est une société qui regroupe un certain nombre de sociétés et d’actionnaires pour centraliser les activités économiques de ceux-ci.

Comme dit plus haut dans l’article, les avantages fiscaux en Andorre sont nombreux : les bénéfices augmentent, la compétitivité évolue, une ouverture sur de nouveaux marchés internationaux, une protection des données commerciales et comptables. Le nombre d’entrepreneurs en Andorre augmente chaque année. Ils sont de plus en plus nombreux à fuir la pression fiscale imposée dans de nombreux pays européens, notamment comme la France.

Résider en Andorre, c’est possible ?

Certaines personnes qui décident de créer leur société en Andorre choisissent également de devenir résidentes. Ce choix d’expatriation permet de déplacer son foyer fiscal pour opter vers une résidence active sur le sol de la Principauté d’Andorre. Au-delà des avantages fiscaux cités plus haut, la vie en Andorre est également attractive. Ainsi, la Principauté offre de nombreux bénéfices à ses résidents. On peut notamment retrouver des pistes de ski, une météo méditerranéenne et une place de vie très sécurisée. En Andorre, les langues les plus parlées sont le catalan, le français et l’espagnol.

Cela permet aux français qui décident de vivre en Andorre de s’occuper plus facilement des démarches administratives. C’est également un avantage pour l’inscription scolaire des enfants. En parlant d’école, l’école française située à Andorre est rattachée à l’Université de Montpellier. Cela permet aux enfants de bénéficier d’un milieu scolaire adapté et optimisé pour eux. Même si la Principauté d’Andorre n’est pas très vaste, ses nombreux avantages, dont elle dispose, permettent de bénéficier d’une fiscalité très intéressante, tout en profitant d’un système bien rodé et d’un mode de vie qui n’est pas dépaysant pour ses ressortissants français.

Retour en haut