L’investissement à crédit dans une SCPI, une double rentabilité de placement

Illustration de l'immobilier professionnel

Investir dans l’immobilier est presque un incontournable si l’on souhaite développer son patrimoine. Mais comment contourner les taxes associées à un tel investissement ? Déduire ses intérêts d’emprunts de ses revenus fonciers sans limitation de montant ni de durée, voilà ce que permet un investissement à crédit dans une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI)

La SCPI, un système en gérance déléguée

Bien supérieur aux contrats d’assurance-vie qui offrent un rendement moyen de 2,3%, les SCPI rapportent en moyenne de 4,6% pour les professionnels à 4,85% pour les particuliers. À l’opposé des investissements immobiliers traditionnels, les SCPI offrent la possibilité de percevoir des revenus réguliers sans avoir à les gérer. Il suffit d’acheter des parts de sociétés investissant dans l’immobilier professionnel en échange d’une gestion locative de leur part ainsi qu’un versement d’une quote-part des loyers encaissés.

L’achat à crédit de parts

Le souscripteur est imposable sur la plus-value à hauteur de 19% en cas de revente, et peut jouir d’un abattement en fonction de la durée de détention des parts, et d’une exonération totale au bout de vingt-deux années.

Afin d’optimiser son régime fiscal, il est possible d’acheter ses parts à crédit et ainsi couvrir une partie des mensualités grâce aux taux d’emprunts faibles et aux rendements élevés des SCPI. Le souscripteur peut également déduire des revenus fonciers de la SCPI ses intérêts de revenus fonciers sans limite de montant ni de durée.

En fonction des banques, l’investisseur peut se voir proposer soit un crédit immobilier classique, en général quand la souscription dépasse 20 000 euros, soit un prêt à la consommation.

En cas de prêt à la consommation, assurez-vous tout de même que les intérêts sont déductibles de vos revenus fonciers en prouvant que le crédit est destiné à une SCPI.

Les banques pas toujours favorables

Le problème des investissements dans la pierre-papier, c’est que la plupart des banques imposent de choisir une de leurs propres SCPI, pas toujours les plus optimales. Ce bémol est contournable en s’adressant soit au Crédit foncier qui finance des SCPI indépendantes, soit à un courtier en crédit qui vous dirigera vers une banque qui vous soutiendra dans votre projet.

En effet, la SCPI est un investissement de long terme, et mieux vaut le rentabiliser au mieux, les frais étant très élevés. Il est en général conseillé de conserver ses parts au moins dix ans afin d’amortir son investissement et toucher des revenus complémentaires.

Soyez le premier à donner votre avis sur "L’investissement à crédit dans une SCPI, une double rentabilité de placement"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*