Le Plan Epargne Retraite Populaire est-il un véritable moyen de défiscalisation ?

PERP

Comme son nom l’indique, le Plan Epargne Retraite Populaire (PERP) permet d’obtenir un revenu supplémentaire et régulier au moment de la retraite. De manière générale, il peut servir de financement pour acquérir une résidence principale, par exemple. Toutefois, le PERP intéresse aussi et surtout les individus qui bénéficient de revenus confortables. Pourquoi ? Pour défiscaliser leurs versements.

Le Plan Epargne Retraite Populaire : c’est quoi ?

Le Plan Epargne Retraite Populaire (PERP) est un produit d’épargne qui permet d’en tirer un revenu supplémentaire, dès lors que l’âge de la retraite est atteint. Pour pouvoir bénéficier d’un plan épargne retraite populaire, il faut en faire la demande auprès d’une banque, d’une mutuelle, d’un organisme de prévoyance ou d’une compagnie d’assurance.

Bien qu’il n’existe pas de limite d’âge pour y souscrire, ce produit d’épargne concerne plutôt les individus qui sont actifs.
À l’ouverture d’un plan épargne retraite populaire, trois options sont envisageables sous forme de contrats. D’abord, une rente viagère différée. Ensuite, une épargne qui sera convertie soit en points de rente soit en unités. Enfin, un capital qui sera converti en rente viagère.

Pour ce qui est des versements sur le PERP, ils peuvent être libres ou programmés avec aucune limite de montant. En échange, l’organisme choisi pour ouvrir ce PERP devra respecter sa part du contrat. En clair, il devra communiquer toute évolution du compte à son souscripteur, notamment sur les éventuels frais prélevés. Aussi, il sera dans l’obligation de donner un montant approximatif correspondant à la rente viagère due à l’assuré. Pour finir, l’organisme du PERP devra spécifier les conditions de transfert du contrat en question.

En principe, l’argent versé sur un plan épargne retraire populaire reste bloqué jusqu’à l’âge de la retraite. Toutefois, il existe des exceptions telles que l’invalidité, le décès du conjoint (en cas de couple marié ou pacsé), la fin des droits aux allocations chômage, une situation de surendettement ou une cessation d’activité (non salariée) pour cause de liquidation judiciaire. De même, si un PERP ne dépasse pas les 2000 euros, il pourra être débloqué selon certains conditions comme l’absence de versement depuis 4 ans.

Autre situation exceptionnelle de déblocage d’un PERP : le décès du souscripteur. Que ce soit avant ou bien après la liquidation des droits à la retraite, une rente viagère pourra être reversée au compagnon survivant. Cette rente viagère pourra également être reversée à n’importe quel autre bénéficiaire clairement désigné dans le plan ou encore aux enfants mineurs sous la forme d’une rente éducation.

Pour sortir d’un plan épargne retraite populaire, il faut avoir l’âge de la retraite avant de pouvoir bénéficier de l’épargne sous forme d’une rente viagère. Sinon, trois autres possibilités peuvent s’appliquer sous forme de capital :

  • Une fois l’âge de la retraite atteint, l’épargne est versée en capital (20%) et en rente viagère (80%) pour une sortie partielle ;
  • L’épargne peut servir à l’acquisition d’une résidence principale (sous conditions) ;
  • Si la rente ne dépasse pas les 40 euros par mois, le souscripteur a le droit de choisir une sortie totale en capital.

Fiscalité et défiscalisation du plan épargne retraite populaire

Tous les ans, les montants versés sur un plan épargne retraite populaire sont déductibles du revenu imposable pour chaque membre du foyer fiscal. Bien sûr, cela est soumis à un plafond global.

Par ailleurs, en ce qui concerne l’impôt sur le revenu, le prélèvement à la source sera mis en place au 1er janvier 2019, et non pas 2018 comme précédemment annoncé. De ce fait, cela change les choses concernant le plan épargne retraite populaire.

D’abord, les versements de 2017 seront déductibles comme ils l’étaient déjà. Ensuite, en terme de fiscalité, il n’y aura pas vraiment d’avantage notable en 2018. La raison : en 2018, l’imposition des revenus de 2017 reste inchangée tandis qu’en 2019, l’impôt va être prélevé directement sur les revenus. On parle donc d’année blanche en ce qui concerne les revenus de 2018.

De nos jours, le plan épargne retraire populaire (PERP) est conseillé aux contribuables qui sont les plus imposés appartenant aux tranches supérieures du barème de l’IR (impôt sur le revenu). Plus précisément, les personnes soumises à un taux maximal d’imposition allant de 30% à 45%. Dans la mesure où l’argent placé sur un PERP reste bloqué jusqu’à l’âge de la retraite, ce plan d’épargne est plutôt adapté aux individus de 40 ans et plus. Aussi, les conditions de sortie anticipée sont bien spécifiques et exceptionnelles (comme vu plus haut).

Il n’est pas rare que des souscripteurs au PERP versent autour de 10000 euros à l’ouverture de celui-ci. La question est de savoir combien il faut déposer pour vraiment diminuer ses impôts. La réponse se trouve sur l’avis d’imposition qui affiche le plafond disponible afin de déduire les cotisations d’épargne retraite.

2 Comments on "Le Plan Epargne Retraite Populaire est-il un véritable moyen de défiscalisation ?"

  1. peut on souscrire un perp au nom d’un descendant?

    • Bonjour,
      Ce capital n’étant pas transmissible après décès à un héritier, il apparaît comme peu probable que celui-ci puisse être souscrit pour un tiers. Cela n’a pas vraiment de sens d’ailleurs. Toutefois, le mieux est de contacter les organismes compétents qui se chargeront de vous répondre avec certitude. Vous trouverez aussi de nombreuses informations ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10259

      Bien à vous.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*