Les frais des diagnostics immobiliers sont-ils déductibles des impôts ?

Diagnostique immobilier

Les loyers que vous encaissez au titre de la location de votre logement sont imposés à l’impôt sur le revenu après déduction de certaines charges payées pour ce même bien. Mais qu’en est-il des diagnostics immobiliers ?

Déduction des coûts liés aux diagnostics immobiliers

Les propriétaires de logements en location nue peuvent déduire les dépenses liées aux diagnostics immobiliers des recettes encaissées, et donc réduire la valeur totale des loyers perçus à déclarer au fisc. Il s’agit ici des dépenses ayant pour objet de maintenir ou de remettre un immeuble en bon état afin de le rendre habitable et de s’assurer de sa sécurité. De nombreuses normes sont à respecter afin que l’appartement soit considéré comme vivable. Parmi ces dépenses, sont concernées :

  • Les dépenses de recherche et d’analyse de la nocivité de l’amiante
  • Les dépenses de recherche et d’analyse
  • Les dépenses liées aux diagnostics relatifs aux risquex d’exposition au plomb
  • Les dépenses liées aux risques naturels et technologiques majeurs
  • Les dépenses liées aux  diagnostics de sécurité des installations intérieures de gaz et d’électricité
  • Les dépenses liées aux performances énergétiques.

A savoir que le DPE (Diagnostic Performance Energétique) doit être effectué par tout propriétaire et remis en main propre au locataire afin de lui prouver que l’appartement respecte les normes de sécurité et énergétiques. Il est parfois plus intéressant de se tourner vers des entreprises qui vont effectuer également des diagnostics d’audit thermique et de recherche de fuite d’eau. Elles réalisent beaucoup de diagnostic immobilier à Paris, en IDF ou dans n’importe quelle autre ville de France.

Prendre en compte le régime de déclaration

La déduction des frais de diagnostics n’est cependant pas valable dans tous les cas. Elle n’est possible que dans le cadre d’une déclaration des impôts sous le régime foncier réel. Si le bailleur déclare ses revenus locatifs dans le cadre du régime micro-foncier, il bénéficie seulement d’un abattement forfaitaire de 30%.

Une solution annexe consiste à déduire des frais de diagnostic pour leur valeur réelle. Ceci n’est valable que si on choisit ce système pendant un minimum de trois ans. Cependant, cette option ne devient rentable uniquement si les dépenses d’entretien sont supérieures à 30% de la somme des loyers.

A savoir que dans le cadre d’une déduction des frais réels, les frais d’entretien ne sont pas les seules sommes déductibles. Sont pris en compte également : les dépenses d’amélioration, de réparation, les primes d’assurances, certains impôts de même que les éventuels honoraires du gestionnaire du bien. Renseignez-vous bien auprès de professionnels afin de tirer le meilleur parti pris pour vos diagnostics immobiliers.

Vous pouvez retrouver le texte de loi exacte des charges déductibles des revenus fonciers ici.

Be the first to comment on "Les frais des diagnostics immobiliers sont-ils déductibles des impôts ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*